Après que nous nous soyons confortablement assis, Jésus a poursuivi la conversation. "Quand nous nous tenons unis avec la somme de toute intelligence, et nous identifions comme partie réelle de cette intelligence, et savons d'une manière certaine que c'est le grand principe, Dieu, nous nous trouvons bientôt conscients du fait que toute l'intelligence de la totalité de l'univers cosmique travaillent avec nous. Nous nous rendons compte également rapidement que l'intelligence de tout grand génie, aussi bien que la petite mentalité de la cellule du corps, travaillent avec nous en harmonie et entente parfaites. Nous sommes franchement alliés avec le grand esprit cosmique intelligent. En effet, nous sommes ce grand esprit; nous sommes la conscience de l'univers. A l'instant où nous sentons cette chose, rien ne peut nous garder de la divinité. De cette conscience universelle nous pouvons tirer toute la connaissance; nous savons que nous pouvons tout savoir , sans étudier et sans processus de raisonnement, n'allant pas d'une leçon à l'autre ni d'un point à l'autre. Les leçons sont nécessaires afin de nous amener seulement à l'attitude dans laquelle nous pouvons faire un pas en avant dans cette pensée. Alors nous devenons complets et incluons toute pensée. Il y a un courant complet de pensée de motivation qui est irrésistible et nous savons que rien ne peut nous détourner de l'accomplissement véritable. Nous sommes avec le tout; ainsi nous agissons irrésistiblement avec le tout. Il est impossible que n'importe quelle condition empêche notre accomplissement. La goutte d'eau est seulement faible quand elle est enlevée de l'océan; replacez là et elle est aussi puissante que tout l'océan. Il n'importe pas si nous aimons ou si nous croyons à cette idée. C'est la loi intelligente et nous sommes cette grande chose. La somme de toute Vérité est le grand principe, Dieu. La Totalité de l'éternité à l'éternité, que nous pensions que c'est une grande vérité ou une petite vérité. Chaque mot vrai, pensé ou parlé est une partie de La Grande Vérité, Le Grand Tout, La Vérité Universelle, et nous sommes cette grande chose. Quand nous réalisons cette unité et nous nous tenons absolument avec la Vérité, nous avons la totalité du soutien de la Vérité et notre irrésistibilité est augmentée. C'est la force de l'océan de retour à la vague qui donne à la vague sa puissance; ceci est Dieu-force dont l'homme fait partie. La somme de tout l'amour est le grand principe, Dieu. C'est la somme de chaque affection, de chaque émotion ardente, de chaque pensée affectueuse, de regard, de mot, ou d'acte. Chaque amour attiré, grand ou petit, sublime ou faible, fait le Un infini d'amour agissant et rien n'est trop grand pour nous. Pendant que nous aimons généreusement nous avons l'océan complet de l'amour cosmique avec nous. Ce qui est le moins calculé est le plus grand et s'étend à la perfection absolue; ainsi l'univers entier de l'amour est consciemment avec nous. Il n'y a pas de plus grande puissance sur terre ou dans le ciel que l'amour pur. La terre devient ciel; le ciel est la maison vraie de l'humanité. En conclusion, la somme de chaque condition, de chaque forme, de chaque être est le Un Principe Cosmique Infini, Dieu, que ce soient des individus, des mondes, des planètes, des étoiles, des atomes, des électrons, ou les particules les plus minuscules. Tous font ensemble le Un entier infini, dont le corps est l'univers, l'esprit: l'intelligence cosmique; l'âme: l'amour cosmique. Tissés ensemble en un tout, leurs corps, esprits et âmes sont liés avec la force cohésive de l'amour; pourtant chacun fonctionne dans l'identité individuelle éternelle, se mouvant librement dans son orbite et octave individuelle d'harmonie, attiré, dessiné, et lié par l'amour de cet univers d'harmonie. Nous constituons ce grand Etre que rien ne peut contrecarrer. Il se compose de chaque unité de l'humanité aussi bien que de chaque unité de l'univers. Si une partie d'une unité s'exclut du tout, cela ne fait aucune différence au principe vivant mais cela fait une grande différence à l'unité. L'océan est inconscient du déplacement de la goutte d'eau mais la goutte d'eau est très consciente de l'océan quand elle y est retournée ou réunie à lui. "Ce n'est pas assez pour nous de dire que nous sommes près du grand principe cosmique, Dieu. Nous devons savoir certainement que nous sommes un avec, dans, et de, et amalgamé entièrement avec, Principe; et que nous ne pouvons pas être séparés ou indépendants de Dieu, Principe. Ainsi nous travaillons avec le principe du pouvoir qui est tout pouvoir. C'est la loi que dans le principe nous vivons, nous déplaçons, et avons notre être. Ainsi, quand nous souhaitons entrer en contact avec Dieu, nous ne pensons pas à quelque chose loin de nous et difficile à atteindre. Tout que nous devons savoir est que Dieu est aussi bien en nous que tout autour de nous et que nous sommes complètement inclus en Dieu; que nous sommes consciemment dans la présence de Dieu et sommes présents en Dieu et aux commandes avec le plein pouvoir. Ainsi nous n'avons pas besoin de faire une pause, nous n'avons pas besoin de réfléchir; nous prenons le chemin directement à Dieu intérieur. Ici le Christ se tient immuable et suprême et avec Dieu nous vivons pour toujours. Nous réveillons ainsi nos individus morts dans la réalisation de la vie intérieure et cette vie nous ressuscite des morts; nous revenons à la vie immortelle, immuable. Nous sommes convaincus de la vie et de notre droit de vivre cette vie entièrement et parfaitement. Le Christ avance et dit, "je viens afin que vous viviez la vie plus complètement et plus abondamment." Ceci doit être une résurrection vraie dans notre conscience - élever nos sens morts dans une vibration plus élevée de vie, de vérité, et d'amour. Comme toute la nature se réveille à notre sujet, éveillons nous nous-mêmes et regardons l'aube de ce jour qui approche. Ainsi, nous nous levons et hors de nos vêtements de la tombe, au-dessus et hors de toute limitation dans lequel nous avons lié nos corps. Nous roulons la pierre de la matérialité complètement de notre conscience, ce grand poids de pensée qui a séparé la vie intérieure de la vie en dehors; et qui a tenu la forme de la vie dans la mort et lui a refusé la vie parce que nous n'avons pas reconnu son droit à la vie. Levons-nous et hors de la mort - ce que signifie la résurrection. C'est un réveil à la réalisation complète de la vie ici et maintenant - et cette vie omniprésente, omnipotente, omnisciente; nulle part absente, nulle part impuissante, nulle part sans conscience; mais partout présente, partout puissante, partout consciente, dans la plénitude, dans la liberté, dans l'action glorieusement augmentante expressive et radiante. Quand nos coeurs flamboient à cette pensée et que notre être entier rougeoie avec cette vie intérieure, nous pouvons aisément tendre notre main et dire: "Lazare, avance! Sors de ta tombe, tu n'appartiens pas à la mort! Viens à la vie! Réveille-toi de ton erreur! Réveille-toi ici et maintenant ." Ainsi nous sommes réveillés à la grande conscience et nous pleurons en raison de la densité de la pensée de ceux qui observent le réveil. Des milliers d'années de ce réveil ont été présentés à l'humanité, pourtant beaucoup dorment. Mais leur sommeil ne nous justifie pas de faire de même. C'est en raison de ce que nous faisons que cette humanité est réveillée à cet héritage légitime. Pendant que nous nous réveillons à notre héritage, nous nous réveillons à la beauté et à la pureté du message historique que nos corps sont éternellement beaux, purs et parfaits. Ils sont toujours de beaux, purs corps spirituels, les plus magnifiques et divins, les temples vrais de Dieu. Ce réveil nous convainc également que nos corps ne sont jamais descendus de ce domaine élevé. Nous voyons que c'était seulement un concept humain où nous avons pensé qu'ils étaient descendus. Dès que cette pensée est libérée, notre corps est libéré à son vrai héritage divin. Alors le parfum d'une soirée chaude d'été se répand dans toute la nature et nos corps commencent à prendre cet éclat. Les rayons bientôt purs de la lumière blanche apparaissent dans nos corps; ils deviennent embrasés par cette lumière; et cette douce mais pourtant brillante et vivante lumière envahit l'atmosphère claire autour de nous comme une vapeur blanc-or. Cette lumière augmente régulièrement jusqu'à ce qu'elle couvre et imprègne tout autour de nous. Baigné dans cette radiance, apparaît une lumière blanche de cristal pur brillant et scintillant avec un éclat plus grand que celui du diamant le plus pur, pourtant elle émane de nos corps qui sont lumineux , radiants et beaux. Ici nous nous tenons ensemble sur le saint mont de la Transfiguration, avec des corps lumineux et rougeoyants, radiants et beaux, immergés complètement dans la vie divine. Le fils de l'homme est devenu le Christ de Dieu et le royaume de Dieu est une fois de plus parmi l'humanité et plus essentiel parce que d'autres ont accepté et apporté le royaume dans la pleine domination. La lumière du royaume de Dieu se développe plus fortement en raison de l'acceptation. C'est le corps vrai que l'humanité a toujours eû et qu'elle a toute aujourd'hui. Un tel corps a toujours existé et existera toujours . C'est un corps si lumineux qu'aucun germe de vieil âge ou affaiblissement ne peut trouver place en lui. C'est un corps si vivant qu'il ne peut pas mourir. Un tel corps peut être crucifié mille fois et, en raison d'une telle crucifixion, avancer plus triomphant. Un tel corps se tient en avant comme maître divin de chaque situation. Un tel corps est éternellement ressuscité. c'est le message du nouvel âge pour vous, le même qui a semblé être un message du nouvel âge il y a deux mille ans. C'est pareil aujourd'hui comme autrefois; il est la résurrection du message du vieil âge. On a dit ce message il y a des milliers de siècles en langue si simple que les bébés pouvaient le lire. Le message est que l'homme de sa propre volonté quittera le royaume fait de main d'homme et évoluera au royaume de Dieu. Le fils de l'homme doit réaliser sa divinité, indiquer cette divinité dans son corps et ses affaires et devenir le Christ de Dieu dans le royaume de Dieu. "Ne savez-vous pas que vous êtes des dieux ?". Chez vous, sachez que ce royaume de Dieu est la chose la plus normale au monde. Le fait est que si l'homme demeure en Christ il est une nouvelle créature. C'est le bon plaisir du père de vous donner le royaume et à chaque homme passé en lui. On pose la question "quand?" la réponse est toujours, quand l'extérieur est comme l'intérieur, le grand chêne qui sommeille dans le gland s'éveille dans le gland entier avant que l'arbre puisse se développer: "l'oeil n'a pas vu, l'oreille n'a pas entendu et le coeur de l'homme n'a pas compris ce que Dieu a préparé pour ceux qui l'aiment." Dieu sait que dans la grande structure de l'univers il y a un endroit splendide pour chaque être humain et que chacun a son endroit individuel. La structure peut tenir seulement parce que chacun est au bon endroit. Ce message n'allège t-il pas le fardeau de chacun et n'orne t'il pas chaque mine d'un sourire, même ceux qui pensent leur travail comme le bétail sourd-muet que l'on conduit? Ainsi je vous le dis, vous êtes une création particulièrement conçue, vous avez une mission particulière, vous avez une lumière à donner, un travail à faire qu'aucun autre ne peut donner ou accomplir; et si vous ouvrez votre coeur, esprit, et âme en grand à l'esprit, vous apprendrez de lui dans votre propre coeur. Là vous constatez que votre propre père vous parle. Peu importe vos pensées fantasques ou irréfléchies .Vous constaterez que votre père vous aime avec dévotion et tendresse à l'instant où vous vous tournez vers le Dieu intérieur. L'onction que vous avez de Dieu demeure en vous et vous n'avez pas besoin de l'enseignement d'un homme. Est-ce que ce n'est pas une résurrection hors de la vieille pensée? Il n'est pas besoin que n'importe quel homme vous enseigne. Il est seulement nécessaire de recevoir l'onction de Dieu qui a toujours été en vous. Vous pouvez accepter d'autres aides de frères mais vous êtes toujours instruits et menés à partir de l'intérieur; la vérité est là pour vous et vous la trouverez. Cette vérité enseigne toujours que l'humanité est un accord complet; pas une unité mais une grande concorde ; et combinée avec Dieu que c'est le grand Un. L'humanité est plus qu'une confrérie. C'est Un homme, juste comme une cep et ses branches sont une vigne. Une partie ou une unité ne peut être séparée du tout. La prière du Christ est "afin que tous soient un. "."Ce qu'il a fait au moindre de mes enfants, il me l'a fait à moi." Maintenant vous connaissez le Christ par qui la famille entière dans le ciel et sur terre est appelée. La vérité est "Tout est Un" Un esprit, Un corps, le Grand Seigneur Corps de toute l'humanité. Le Grand Amour, la Lumière, la Vie de Dieu amalgame ce corps dans Un entier complet."

 

Note: Il s'agit du chapitre 4 volume 2 édition américaine. Le chapitre 5 américain est devenu le chapitre 4 français.  

J'ai autorisé nous les DIEUX à reprendre ce texte que j'ai traduit il y a plus de dix ans. José RIBEIRO

 

Life and teaching of the Masters of the far east  VOLUME 2 Chapter IV

AFTER we were comfortably seated, Jesus proceeded with the conversation. "When we stand one with the sum of all Intelligence, and recognize ourselves as an actual part of that Intelligence, and know conclusively that this is the Great Principle, God, we shall soon find ourselves conscious of the fact that all intelligence throughout the whole cosmic Universe is working with us. We also realize quickly that the intelligence of all great genius, as well as the little mentality of the single cell of the body, is working with us in perfect harmony and accord. This is the One Great In telligent Cosmic Mind that we are positively allied with. Indeed, we are that very Mind; we are the self- consciousness of the Universe. The instant we feel this very thing, nothing can keep us from the God head. "From this Universal Consciousness we can draw all knowledge; we know that we can know all, with- out studying and without process of reasoning, not going from one lesson to another nor from one point to another. The lessons are necessary only in order to bring us to the attitude in which we can step forth into this thought. Then we become comprehensive and include all thought. There is a complete stream of motivating thought that is irresistible and we know that nothing can divert us from true accomplishment. We are with the whole; thus we move on irresistibly with the whole. It is impossible for any condition to keep us from our accomplishment. The drop of water is only weak when it is removed from the ocean; replace it and it is as powerful as the whole ocean. It matters not whether we like it or whether we believe it. It is Intelligent Law and we are that very thing. "The sum of all Truth is the Great Principle, God. Everything from Eternity to Eternity, whether we think it is a great truth or a little truth; every true word, thought or spoken; is a part of The Great Truth, One Great All, One Universal Truth, and we are that very thing. When we realize this oneness and stand absolutely with Truth, we have the whole of Truth back of us and our irresistibility is increased. It is the force of the ocean back of the wave that gives the wave its power; that, too, is but a portion of God-force which man also is. "The sum of all Love is the Great Principle, God. It is. the sum of every affection, every fervent emotion, every loving thought, look, word, or deed . Every attracted love, great or small, sublime or low, makes the one infinite love stand forth and nothing is too great for us. As we love unselfishly, we have the complete ocean of Cosmic Love with us. That which is thought least is greatest as it sweeps on to absolute perfection; thus the whole Universe of Love is consciously with us. There is no greater power on earth or in heaven than pure love. Earth becomes heaven; heaven is Humanity's true home. "Finally, the sum of every condition, every form, every being is the One Infinite Cosmic Principle, God, whether it be individuals, worlds, planets, stars, atoms, electrons, or the most minute particles. All together make One Infinite Whole, the body of which is the Universe, the Mind, Cosmic Intelligence; the soul, Cosmic Love. Woven together as a whole, their bodies, minds, and souls are held together with the cohesive force of love; yet each one functions in eternal individual identity, moving freely in its individual orbit and octave of harmony, attracted, drawn, and held together by the love of that universe of harmony. We constitute that Great Being that nothing can thwart. It is made up of every unit of humanity as well as every unit of the Universe. If a portion of one unit excludes itself from the whole, it makes no difference to Principle Being but it makes a vast difference to the unit. The ocean is "not conscious of the removal of the drop of water but the drop is very conscious of the ocean when it is returned or reunited with it. "It is not enough for us to say that we are close to the Great Cosmic Principle, God. We must know definitely that we are one with, in, and of, and amalgamated entirely with, Principle; and that we can not be separated or apart from God, Principle. Thus we work with the principle of power which is all power. It is the Law that in Principle we live, move, and have our being. Thus, when we wish to come in contact with God, we do not think of something away from us and difficult to attain. All we need know is that God is within as well as all about us and that we are completely included in God; that we are consciously within the presence of God and are present in God and in command with full power. Thus we need not pause, we need not ponder; we take the path directly to God within. Here the Christ stands steadfast and supreme and with God we endure for ever. "Thus we arouse our dead selves into the realization of the life within and that life resurrects us from the dead; we return to life immortal, unchanging . We are convinced of life and of our right to live that life fully and perfectly. The Christ within stands forth and says, '1 come that you may have complete life and live that more abundantly.' This must be a true resurrection in our consciousness -an uplifting of our dead senses into a higher vibration of life, truth, and love. As all nature is awakening about us, let us arouse ourselves and see the dawn of this approaching day. Thus, we get up and out of our grave clothes, up and out of all sense of limitation in which we have bound our bodies. We roll the stone of materiality completely from our consciousness, that heavy weight of thought that has separated the life within from the life without; and which has held the life form in death and denied it life because we have not recognized its right to life. Let us get up and out of death- that is what the resurrection means. It is an awakening to the full realization of life here and now- and that life omnipresent, omnipotent, omniscient; nowhere absent, nowhere powerless, nowhere unconscious; but everywhere present, everywhere powerful, everywhere conscious, in fullness, in free- dom' in gloriously radiant expressive, expanding action. When our hearts flame to this thought and our whole being glows with this life within, we can readily extend our hand and say 'Lazarus, come forth! Get out of your grave, you do not belong in death! Come to life! A wake from your delusion! A wake now and here.' Thus we are awakened to the Master consciousness and we shall weep because of the density of thought of those that watch the awakening. Thousands of years of this awakening have been presented to humanity, yet many sleep. But their sleeping does not justify us in doing so. It is because of what we do that humanity is awakened to that rightful heritage. " As we awaken to our rightful heritage, we shall awaken to the beauty and purity of the age-old message that our bodies are eternally beautiful, pure and perfect. They are always beautiful, pure, spiritual bodies, most magnificent and divine, the true temples of God. This awakening also convinces us that our bodies have never descended from that high estate. We see that it was only a human concept wherein we thought they had descended. As soon as this thought is released, our body is released to its true inheritance of divinity. Then the fragrance of a warm summer evening suffuses all nature and our bodies begin to take on this effulgence. Soon pure rays of white light appear within our bodies; they become aglow with this light; and this soft, yet brilliant, living light invades the clear atmosphere around us like a white-gold vapor. This light increases steadily until it covers and permeates everything about us. Bathed in this radiance, there appears a pure crystal white light, dazzling and scintillating with a radiance greater than that of the purest diamond, yet it is emanating from our bodies and they stand forth ablaze with pure light, radiant and beautiful. Here we stand together on the Holy Mount of Transfiguration, with bodies luminous and glowing, radiant and beautiful, immersed wholly in Divine Life. The Son of man has become the Christ of God and the Kingdom of God is once more among mankind and more vital because others have accepted and brought forth the Kingdom in full dominion . The light of the God Kingdom grows stronger because of the acceptance. "This is the true body which Humanity has always had and which all have today. Such a body always has existed and always will exist. It is a body so luminous that no germ of old age or decay can find lodgement therein. It is a body so alive that it. can not die. Such a body can be crucified a thousand times and, because of such a crucifixion, come forth more triumphant. Such a body stands forth as the Divine Master of every situation. Such a body is eternally resurrected. "This is a new-age message to you, the same as it seemed to be a new-age message two thousand years ago. It is the same today as it was then; it is but the resurrection of the age-old message. This message was told thousands of centuries ago in language so simple that babes could read. The message is that man of his own free will shall leave the man-made kingdom and evolve to the God Kingdom. The son of man is to realize his divinity, reveal this divinity in his body and affairs, and become the Christ of God in the Kingdom of God. 'Know ye not that ye are gods?' "Within you, know that this Kingdom of God is the most natural thing in the world. You have but overlooked the fact that if man be in Christ he is a new creature. 'It is the Father's good pleasure to give you the kingdom, and every man passeth into it.' The question is asked "When?' fhe answer always is, 'When the without is as the within. , "The great oak tree that sleeps within the acorn became aroused throughout the whole acorn before the tree could develop. 'Eye hath not seen, nor ear heard, nor hath it entered into the heart of man to conceive of the things that God hath prepared for them that love him.' "God knows that in the great structure of the universe there is a splendid place for every human being and that each has his individual place. The structure can stand only because each is in his right place. Does not this message lighten the burden of everyone and adorn each countenance with a smile, even those of the weary ones w ho think they la bor like dumb, driven cattle? Thus I say to you, you are an especially designed creation, you have a particular mission, you have a light to give, a work to do that no other can give or accomplish; and if you will open your heart, mind, and soul wide to spirit, you will learn of it in your own heart. There you find that your very own Father speaks to you. No matter how wayward or thoughtless you have thought yourself, you will find that your Father loves you devotedly and tenderly the instant you turn to God within. The anointing which you have of God abides in you and you need not the teaching of any man. Is this not a resurrection from the old thought? 'Ye need not that any man teach you.' It is only necessary to receive the anointing from God that has always been yours. You may accept others as brother helpers but you are always instructed and led from within; the truth is there for you and you will find it. "That truth always teaches that humanity is a complete unit; not a unity, but a great unit; combined with God they are the Great One. Humanity is more than a brotherhood. It is One Man, just as a vine and its branches are one vine. N o one part or one unit can be separated from the whole. The Christ's prayer is 'That they all may be One.' " 'He that hath done it unto the least of these my brethren, hath done it unto me.' Now you know the Christ for whom the whole family in heaven and on earth is named. "The Truth is, ' All is One'; One Spirit, One Body, the Great Lord Body of all humanity. The Great Love, Light, Life of God completely amalgamates that body into One Complete Whole. "

RETOUR PAGE ACCUEIL